Archive | novembre, 2009

Barroso, facile à contenter

25 Nov

La parité et Barroso ne font pas bon ménage. Alors que la nouvelle commission ne compte qu’un tiers de femmes, il se félicite qu’il y en est une de plus que pour la dernière. Il se félicite que le chiffre de 9 femmes sur 27 soit atteint, alors qu’il y a quelques jours, seules trois femmes étaient prévues dans la même commission.

Voici donc les femmes présente dans cette nouvelle commission:

Neelie Kroes, l’actuelle commissaire à la concurrence, dont le mandat a été renouvelée,

Catherine Asthon, ministre européenne des affaires étrangères,

Connie Hedegaard, ministre danoise du Climat et de l’énergie

Maria Damanaki, députée socialiste grecque,

la Luxembourgeoise Viviane Reding, commissaire aux Télécoms sortante,

Cecilia Malmström, ministre suédoise des Affaires européennes ,

Maire Geoghegan Quinn, représentante irlandaise à la Cour des comptes européenne ,

la Chypriote Androulla Vassiliou, Commissaire à la Santé sortante,

Rumiana Jeleva, eurodéputée bulgare .

Droits de l’Homme vs. Droits Humains…

20 Nov

Dernièrement, j’ai été régulièrement énervée par l’emploi dans plusieurs articles « sérieux » (Libé, Le Monde, le Figaro) du terme « droits de l’homme ». Ca m’est arrivée à tant de reprises que je me suis mise à douter de mon lointain souvenir d’école primaire ou j’avais appris qu’on parlait de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ». J’ai donc été faire un tour sur Wikipédia, et voici la définition que j’ai trouvé :

Un homme est un individu de sexe masculin de l’espèce Homo sapiens ou un être humain, par complément à l’individu de sexe féminin. Le terme « Homme », avec une majuscule, est aussi utilisé pour désigner l’espèce humaine.

Ouf, ma mémoire ne me fait pas (encore) défaut !

Mais si même les sources « sérieuses » ne s’attachent pas à systématiquement mettre cette majuscule et que déjà à l’oral cette expression peut prêter à confusion sur ses destinataires (les hommes ou les Hommes), ne vaut-il pas mieux exiger une expression plus neutre et parler de droits humains ?

Un article très intéressant dans Le Monde Diplomatique précise que la Déclaration des Droits de l’homme et du Citoyen (texte adopté en 1789 et qui a servi de base pour la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948), les femmes ne faisaient pas partie des destinataires. En effet, après un débat à l’Assemblée Nationale, il avait été voté que les femmes n’étaient pas douées de raison et donc non concernées par ses droits.

Pour corriger cette inégalité, Olympe de Gouges a rédigé la déclaration des droits de la femme et de la  citoyenne en 1791, avant d’être guillotinée deux ans plus tard.

Il a fallu attendre 1948 pour que ces droits deviennent universels et que le mot homme devienne le mot Homme.

Mais alors que le Canada et la Suisse (respectivement en 1978 et 1991) utilisent le terme « droits humains » dans une logique non discriminatoire, la France reste très attachée à la notion de « droits de l’Homme ».

Les opposants à ce changement d’appellation (et j’espère que certains commenteront ici), arguent que le terme « droits humains » étant plus vaste, l’utiliser pourrait permettre de noyer certains droits sous d’autres.

Vous comprendrez à la longueur de ce dernier point que je ne partage pas cette opinion 🙂

Le Pass Contraception, encore et toujours…

18 Nov

J’expliquais il y a quelques jours que j’étais favorable au Pass Contraception imaginé par le planning familial et appliqué par Ségolène Royal (enfin, si elle y arrive) en Poitou Charentes.

J’avais également posté sur mon statut Facebook « Applaudit l’idée du Pass Contraception », et il se trouve que j’avais raison! (pas d’être pour, ça c’est discutable, mais de le dire).

Après m’être fait traitée de Ségoléniste, le deuxième effet (kiss cool) de ce statut a été de provoquer un débat très intéressant avec Z.

Je le publie ici:

Z : Qu’en pensent les associations de lutte contre le SIDA?
Et aussi, a-t-on fait une étude sur la prise de pilule chez les lycéennes, les représentations qui s’y attachent?
Est ce que celles qui ne prennent pas de contraception, c’est parce qu’elles n’y ont pas accès?
De plus, est ce que celles qui tombent enceinte sont uniquement celles qui ne prennent pas de contraception, ou est ce que certaines sont sous contraception mais la prennent de manière anarchique? Auquel cas le pass contraception ne répond pas au problème…

En résumé, la mise en place du pass contraception, ça veut dire qu’on part de l’hypothèse que s’il y a tant de grossesse non désirées chez les adolescentes (d’ailleurs pas que…), c’est parce qu’elles n’ont pas accès à la contraception.
Cette hypothèse a-t-elle été vérifiée?

SansBlagues : Pour ce qui est de la prévalence du SIDA chez les jeunes, le pass contraception ne se fait pas en opposition au port du préservatif. Les capotes sont en distribution libre dans les lycées de Poitou Charente (je me suis posée la même question, du coup je me suis renseignée). De plus, le pass contraception ne se limite pas à une contraception, mais comprend surtout une visite chez un généraliste, d’où le côté prévention.
Concernant les stats, en France, 1 IVG sur 10 concerne une mineure, 12,2 % des filles (8,4 % des garçons) ont aujourd’hui leurs premiers rapports sexuels sans contraception. Une étude du CHU de Montpellier révèle que 20% des adolescentes ayant subie une IVG ne prennent pas de contraception, et 80% = oubli, problème de capote, mauvaise gestion de la contraception d’urgence…

Je pense qu’il ne faut pas négliger l’importance de la sensibilisation….

Z : Oki, donc le pass contraception c’est pas vraiment une mesure adaptée au problème (de mon point de vue bien entendu) …

Cool, je peux continuer de critiquer 😉

SB : Si on peut déjà régler le problème des 12% en leur permettant d’avoir une contraception, je trouve ça super utile. Si en plus on peut toucher les autres au niveau sensibilisation, ça l’est encore plus.
À mon avis la stat grossesses non désirées sans IVG est impossible à trouver (tabou). Par contre, on a chaque année 10 000 grossesses précoces chez les jeunes filles de moins de 17 ans…
mais désirée ou pas … ?

Z : Les 12% c’est pas lors du premier rapport? Je ne suis pas sûre que celles-là prendraient la contraception avant le premier, en prévision, même si l’infirmière pouvaient leur fournir un pass…Mais bon, on ne sait jamais.
Sinon, pour la sensibilisation, ça veut dire qu’on pense qu’elles tombent enceinte parce qu’elles n’étaient pas informées des risques de grossesse…Ce dont je ne suis pas vraiment convaincue non plus…Peut-être une sensibilisation sur la galère que c’est d’élever un enfant et d’avoir un bébé si t’es pas prête à ça dans ta vie, et pas suffisamment entourée?
En tout cas merci, ce petit débat a eut le mérite de remettre mon cerveau en marche dès le lundi matin, et ça, c cool!! En plus, c cool parce que le débat sur le pass dans les médias, ça vole pas hyper haut.

SB : « ça veut dire qu’on pense qu’elles tombent enceinte parce qu’elles n’étaient pas informées des risques de grossesse »
Relis les cours de SVT au lycée, en gros, le message clé c’est « l’ovulation tombe le 14ème jour du cycle, les spermatozoïdes vivement 48h, donc tu fais gaffe entre le 12eme et le 16eme jour ». Il me semble fondamental que les toutes les jeunes filles puissent avoir accès à un RDV avec un professionnel de santé spécifiquement sur les sujets de contraception. C’est dingue toutes les fausses affirmations que tu trouves sur le sujet, et même à notre âge.

 

Une femme présidente de l’UE?

16 Nov

« Il est temps de transformer les paroles en actes en nommant des femmes à des fonctions dirigeants de l’UE »

C’est ainsi que Neelie Kroes, Commissaire Européenne à la Concurrence, Margot Wallström, Vice-Présidente de la Commission Européenne, et Diana Walis, Vice-Présidente du Parlement Européen demandent à ce qu’une femme soit nommée soit à la Présidence de l’UE, soit aux Affaire Etrangères, dans une lettre publiée par le Financial Times.

Elles ajoutent que « Les noms ne manquent pas, il n’y a ni pénurie de personnes de qualité, ni de compétence »

Dès le 26 octobre, Margot Wallström s’était exprimée publiquement en remarquant:

« Regardez les noms qu’on cite pour le poste. D’un point de vue démocratique c’est incroyable que les femmes qui représentent 52,6% des Européens soient ignorées. Ce n’est pas acceptable en 2009 »

Jean Asselborn, ministre des affaires étrangères luxembourgeois et Alexander Stubb, chef de la diplomatie finlandaise se sont également prononcés dans ce sens.

Dans cette même lettre, elles demandent également que la Commission Européenne, qui doit être désignée ces prochains jours, soit composée de plus de femmes que l’actuelle.

Alors, l’Europe va-t-elle appliquer ses belles paroles sur l’égalité homme – femme? (ou du moins faire un pas en sa direction?)

Réponse jeudi 19…

Un dimanche en musique…

15 Nov

M.TYA-miami

J’ai découvert Mansfield Tya en 2006, avec leur album « Fuck ». De très belles mélodies, nostalgiques, noires et envoûtantes.

Elles ont depuis sorti « Seule au bout de 23 secondes », plus diversifié musicalement parlant, avec un plus grand nombre d’instruments et des chansons plus gaies, et certaines qui partent réellement en délire lors de leurs concerts (comme par exemple sur Love me Tender, ci-dessous).

Mon Amoureuse – Fuck 2006

Love me Tender – 19/09/2009, à la Boule Noire

Pas(s de) contraception

13 Nov

J’aimerais revenir sur les « Pass contraceptions » que Ségolène Royal va envoyer dans les lycées en Poitou-Charentes dès lundi.

Ceux-ci seront distribués par les infirmières scolaires (qui sont déjà habilitées à distribuer la pilule du lendemain) et permettront aux bénéficiaires de financer une consultation chez un médecin, ainsi qu’un test sanguin pour prescription d’un contraceptif.

J’entends déjà hurler « une contraception accessible aux plus jeunes ne fera qu’avancer l’âge du premier rapport sexuel ». Je ne pense pas que rendre les contraceptifs plus accessibles aura un impact sur l’âge du premier rapport, ce qui est sûr c’est que ça aura un impact sur la sérénité des jeunes filles et sur le nombre de « grossesses précoces » et de fait réduira le recours aux IVG.

Luc Chatel est furax et déclare que cela conduirait à « se substituer au Planning familial, seul autorisé à prescrire des contraceptifs à un enfant mineur »

Et d’une, des Planning familiaux, il n’y en a pas tant que ça (je n’ai pas eu le courage de compter, mais sur leur site, on compte une présence dans 99 villes), et de deux, leur présence n’est peut-être pas durable à voir les coupes budgétaires que notre gouvernement essaye régulièrement de passer, et de trois, la loi du 4 juillet 2001 autorise les médecins libéraux exerçant dans un cabinet de ville à prescrire la pilule à la mineure, mais ce non gratuitement.

Je n’aime pas trop être d’accord avec Ségolène Royal, mais je pense que cette initiative est une excellente idée, qu’elle mériterait d’être généralisée, même si (je devine les critiques) il faut également mettre le paquet sur le préservatif.

De plus, favoriser l’accès des plus jeunes et parfois des plus fragiles vers des médecins, sans la présence ou l’autorisation des parents ne peut qu’être une bonne chose. Il faut que les jeunes filles puissent parler contraception et sexualité librement afin qu’elles se réapproprient leur corps, leur sexualité et leur choix.

Réserve vs. Rimbaud, pronostics…

12 Nov

Marie Ndiaye insiste, elle a raison.

Elle n’est pas fonctionnaire, n’est pas payée par l’Etat et a bien raison de demander l’intervention du Ministre de la culture, Frédéric Mitterrand sur la demande d’Eric Raoult de soumettre les lauréats du Prix Goncourt à un devoir de réserve.

Que va en penser notre cher Ministre?

Je parie sur:

Marie Ndiaye « exprime le dépit amoureux politique avec des termes qui ne sont pas les miens mais il elle a le droit de l’exprimer, je ne trouve rien de répréhensible à la manière dont il elle le chante dit (…) Rimbaud a écrit des choses bien plus violentes« . La polémique est « ridicule » et provoque « beaucoup d’agitation pour rien« .

Ah non, c’est vrai que c’était sa réaction concernant la chanson d’Orelsan

Sans Blagues!