Dans le monde des prolife…

20 Jan

Pour celles et ceux recherchant des info sur l’IVG, je vous recommande ce site.

Passablement énervée par la manif prolife du 17 janvier, j’ai un peu creusé le sujet et découvert le monde des prolife.

Je me suis rendue sur le site du collectif de « En marche pour la vie » qui regroupe plusieurs associations militant contre l’avortement et l’euthanasie, sans appartenance politique ou religieuse (qu’ils disent). Ainsi, une charte a été mise en place demandant aux associations composant le collectif de ne pas afficher leur logo ou slogan propre. Il y a aussi des demandes plus étranges comme:

Notre Marche est sans lien avec toutes choses blessantes qui seraient adressée aux femmes ayant subi un avortement. Nous aimons ces femmes et souhaitons leur guérison et leur aide.

« Leur guérison et leur aide »? L’avortement est traité ici comme une maladie…

Dans le même ton, un autre document liste des objections auxquelles les manifestants sont souvent confrontés et donne des éléments de réponse à celles-ci. On trouve:

Objection N°4 : « regardez la manifestation contre le PACS : ça n’a rien arrêté… »

Critiquer les victoires politiques de la Gauche dans un mouvement sensé être apolitique ne fait que discréditer ce mouvement…

Le principal objectif de la manifestation est de rétablir « le droit d’accès des femmes a une information sereine sur les possibilités d’aide a l’accueil de leur enfant », supprimé par la loi Aubry de 2001. Le site propose un « dossier de réflexion et de témoignages est destiné aux responsables d’associations ou de structures sociales, aux femmes enceintes en situation de détresse ». Je passe sur la partie témoignages (au nombre de trois, où des femmes racontent à quel point elles regrettent cet acte et que ô combien tout aurait été différent si elles avaient pu croiser une association d’aide à ce moment) pour m’intéresser plus à la partie « réflexion », dans laquelle on nous propose un « bilan sans idéologie ni faux-semblants ».

Passons une fois de plus sur l’idéologie et les faux-semblants, pour se pencher sur l’accumulation de données non sourcées trouvées dans le texte.

l’avortement vient faire effraction dans un lieu intime du corps de la femme, et peut entraîner des conséquences physiologiques irréversibles.

En réalité, le risque de mortalité après un avortement est dix fois inférieur à celui ayant lieu après un accouchement (Office fédéral de la statistique, Alan Guttmacher Institute, Bartlett LA et al. Obstet Gynecol 2004; 103:729-37, Berg et al. Obstet Gynecol 2003; 101:289-96, Gissler M et al. Am J Obstet Gynecol 2004; 190:422-7).

Les femmes qui ont avorté ne se distinguent pas quant à leur bien-être psychologique des femmes qui ont mené à terme une grossesse non planifiée (American Psychological Association APA « Report of the APA task force on mental health and abortion« , 5.7.2008, Charles Vignetta E. et al. « Abortion and long-term mental health outcomes: a systematic review of the evidence ». Contraception 78 (2008) 436-450). De plus, en France, un rendez-vous avec un(e) psychologue est obligatoire avant l’acte abortif (médicament ou intervention chirurgicale).

De nombreuses études ont mis en relief l’existence d’un véritable Syndrome Post-Abortif, qui peut donner lieu à des symptômes dépressifs, voire des suicides.

La sociologue britannique docteur Ellie Lee de l’Université de Southampton a expliqué comment le soi-disant Post Abortion Syndrome (PAS) avait été créé de toutes pièces aux Etats-Unis, dans les années 80, par le mouvement antiavortement qui était alors à la recherche de nouveaux arguments. La notion de PAS ne correspond à aucune définition médicale et n’apparaît dans aucun ouvrage scientifique. (Lee E. « Abortion, Motherhood and Mental Health: Medicalizing Reproduction in the US and Britain », AldineTransaction, 2004)

J’ai trouvé toutes ces info sur le site Avortement – interruption de grossesse, informations objectives.

Enfin, de nombreux travailleurs sociaux et psychologues, attirent notre attention sur le désarroi de nombreuses femmes devant une grossesse inattendue. (…) L’obliger alors à faire un choix tel que celui de garder ou non son enfant est un non sens psychologique et humain, car tout son être est en émoi, son affectivité est accrue.

Outre le terme « de nombreux » qui permet de ne citer aucun nombre précis, il faudrait ici que la femme ne puisse pas choisir, parce que la grossesse la culpabilise. On se souvient ici que la principale revendication de la manifestation est de donner accès aux femmes enceinte à de l’information pour leur prise en charge, soi-disant pour mieux aiguiller leur choix (et qu’elles ne se retrouvent pas de le cas des femmes témoignant dans le même document en disant regretter leur acte). Bonne cohérence…

d’un maximum de 60.000 avortements estimés avant cette loi (de 75, ndlb) , la France est passée en quelques années à 180.000 puis à un plateau à plus de 200.000 par an²

Niveau sources, l’indice renvoie à:

Chiffres officiels du nombre des IVG, qui exclut les effets pourtant abortifs du stérilet, de la « pilule du lendemain » et de la pilule Ella One, dite « du surlendemain. »

Ca c’est de la source!

Bon, en réalité, ces chiffres sont justes. Ce qu’oublient de mentionner les auteur(e)s de cette documentation, c’est que la méthode de comptabilisation a changé dans les années 1990, afin d’obtenir un chiffre le plus réel possible. (plus d’info). Il est donc complètement idiot de vouloir comparer les chiffres et encore plus lorsqu’on le fait en valeur absolue. Le mettre en parallèle avec le bien-être des femmes, l’allongement de la durée de leurs études et l’accession à un meilleur job pourrait être intéressante.

L’avortement apparaît, en définitive, comme le meilleur moyen de finaliser son projet contraceptif.

bon, là on est hors toute catégorie, tellement la bêtise est énorme. Deux lignes au-dessus, ils expliquaient justement que la plupart des avortement chez les moins de 20 ans avaient lieux car pas de prise de contraception…

Viennent ensuite une accumulation de petites phrases, de Jesus Christ à Mère Téresa, en passant par Lao Tseu, suivant des prises de positions utilisant des expressions comme « il faut que », « attentat à la vie humaine », « loi naturelle commune aux hommes » (oui, oui, sans majuscule), « l’enfant est un don » (ah bon, pour moi c’est un choix de couple…), « le bien commun de la société réside dans l’homme » (oui, oui, toujours sans majuscule).

C’est la partie la plus drôle (façon de parler) quand on garde en tête l’engagement apolitique et non religieux affiché. J’ajoute que sur le site du collectif on trouve des photos d’une veillée  de prière organisée pour l’évènement, ainsi que la prière pour la vie de Jean-Paul II.

Amen.

Publicités

5 Réponses to “Dans le monde des prolife…”

  1. remi janvier 20, 2010 à 3:12 #

    bravo pr l’analyse 🙂

  2. nouch janvier 20, 2010 à 4:26 #

    Merci 🙂

  3. ste janvier 22, 2010 à 5:50 #

    Très bon article. Merci pour cette analyse.

  4. Tata janvier 28, 2010 à 12:35 #

    Ce qui m’inquiète aussi dans l’article, c’est d’associer les pilules du lendemain et le stérilet à des pilules abortives… Ce ne sont pas des moyens d’avortement mais de contraception!
    Niveau information, bonjour l’amalgame, sûrement utilisé en connaissance de cause pour faire encore plus culpabiliser les femmes. Je trouve cette manière de faire assez dégueulasse… et très courante.

  5. nouch janvier 28, 2010 à 12:39 #

    C’est vrai. Sur d’autres sites, j’ai également trouvé des explications sur l’acte de l’avortement en lui-même totalement mensongères et qui n’existent pas en France.
    Il est inquiétant de savoir que de jeunes filles en recherche de réponses et dans un état psychologique faible tombe sur ce genre de site…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :