Archive | mars, 2010

Jeannette Bougrab à la tête de la HALDE

23 Mar

Je me réjouis qu’une femme soit nommée à la tête de la Halde, et qu’elle soit en faveur du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels.

J’espère qu’elle fera vraiment bouger les choses sur l’égalité hommes – femmes, y’a du boulot!

plus d’info sur sa biblio:

Rachida Dati célèbre la journée de LA femme, morceaux choisis.

9 Mar

A l’occasion du 8 mars, Rachida Dati a consacré un numéro spécial du journal du septième arrondissement de Paris à la journée de LA femme, comme elle l’explique dans son édito:

A l’occasion de la journée internationale de la femme, j’ai souhaité réaliser ce numéro du mois de mars comme un magazine féminin. Les rubriques habituelles ont donc laissé la place à la mode, à la beauté, aux tendances, aux coups de coeur gastronomiques ou culturels… et à tout ce qui participe aux joies, petites et grandes, d’être une femme dans le 7e.

pardon, mais je peux rire?

Muahahahahahahahahah

On continue avec la sélection shopping: de la sape de marque et des prix qui vont de 50€ (un foulard) à 2200 (un sac), LA femme du 7ème est riche ou n’est point.

Vient ensuite la rubrique « Une fille » dans laquelle j’attends des prises de position, du témoignage de LA femme du 7ème, et là, je me rends compte que Rachida Dati a précisemment lu dans les pensées. Ouais, sûrement une sorte de mental connexion entre elle et moi. Le titre de cette partie?

Marie Eva, son look classique et élégant.

Marie Eva nous parle de son look et de ses boutiques. vachement engagé, y’a pas!

Je vous passe la partie « beauté » où on te montre des crèmes rajeunissantes régénérantes pour passer directement à la partie pipole, où c’est qu’on voit des gens célèbres dans le 7ème. Ah non, tout bien réfléchi, je passe cette partie aussi.

Une p’tite parenthèse sur le cinéma la Pagode, puis on arrive à la page « Une tendance : la maille ».

La partie « un livre » propose des bouquin pour « les maris du 7ème »,  « les parents du 7ème »,  « les femmes du 7ème », « les jeunes filles en fleur du 7ème » et « les familles du 7ème ». Alors là, je suis perdue, on passe de « LA femme » à « les femmes ». Note au passage que si t’es pas marié, tu lis pas!

Ensuite, une photo de groupe « avec toutes celles qui comptent dans le 7ème », mères au foyer en tête, mais je te laisse allez voir, c’est long à décrire.

Heureusement, la partie suivante est « Un engagement » qui nous présente l’association l’Aide aux Mères de famille (j’te jure, je ne rigole pas) qui a pour objectif de

« seconder les mères courageuses qui assument la tâche d’élever une famille nombreuse en leur procurant l’aide efficace de femmes dévouées, faisant avec elles ou à leur place, si leur santé les en empêche, toutes les besognes que comportent un ménage et le soin des enfants »

Suit un article sur les violences faites aux femmes, que je trouve bien fait, mais (comme on veut encore rigoler un peu) on passe à la page suivante pour découvrir la partie  « un autre regard » qui titre

« les prêtres des paroisses de l’arrondissement nous donne leur vision de la femme »

Miam! du tout comme j’aime! tu vois, toujours la mental connexion entre Rachida et moi!

Le premier prêtre, il nous dit qu’au fond l’égalité c’est bien, mais qu’elle doit être fondée sur la différence. Pour illustrer ses propos, il donne cet exemple:

Dans ma précédente paroisse, j’avais fondé des ateliers de relooking, Mon Look de Femme, avec des professionnels de la mode afin d’amener les jeunes filles à percevoir l’image qu’elles donnent d’elles-mêmes.

Si, si, je te jure! c’est écrit noir sur blanc! Mais comme un prêtre, c’est pas représentatif, on va voir ce que dit le deuxième.

C’est une grâce pour une paroisse d’avoir des femmes disponibles. La femme a une mission proprement sacerdotale, elle ramène souvent l’homme à Dieu.

Euuuuh, et un troisième?

Dans l’Église, les femmes sont présentes avec leur réalisme et leur sensibilité : leur présence dans des postes clés est vraiment souhaitable. Si l’homme signifie davantage « l’altérité », la femme souligne mieux la « réceptivité ».  Les hommes (les prêtres…) ont intérêt à voir l’Église dans le regard et le cœur de la femme.

bon, après, y’a des adresses de resto, des recettes données par des femmes chefs et l’agenda du 7ème, mais comme je n’habite pas et ne mets pas les pieds dans le 7ème, c’est moyen intéressant.

La page sur les asso est pas mal faite, ainsi que sur celle « les points de vue des femmes », on regrette juste que ça arrive juste avant l’horoscope.

Tu ne me crois pas?

vas voir par toi même, ça se passe là!

18h30 – Nation.

8 Mar

Ce soir, rendez-vous à 18h30 à Nation pour manifester pour les droits des femmes.

A l’occasion du centenaire de la journée internationales des droits des femmes, réaffirmons notre volonté de l’égalité hommes – femmes.

Quelques chiffres à garder en tête:

Une femme gagne en moyenne 20% de salaire en moins,

80% des travailleurs précaires sont des femmes,

Une femme touche en moyenne une retraite inférieure de 40% à celle d’un homme,

Une femme est violée toutes les 10 minutes

Une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint,

Des centres d’IVG ferment chaque année, rendant l’accès à l’avortement de plus en plus aléatoire.

A ce soir?

Faire parler les chiffres, la Croix maîtrise le sujet.

5 Mar

La Croix publie les résultats d’un sondage commandé par l’Alliance pour les droits de la vie sur l’avortement.

En gros, les françaises se  prononcent majoritairement pour l’avortement (85%) mais 61% trouvent également qu’il y a trop d’avortements. A la suite de ce constat, je trouve les questions assez orientées. Et je ne parle pas du titre de l’article qui résume « Pour les françaises, il y a trop d’avortements ».

Après avoir demandé si l’IVG laisse des traces psychologiques difficiles à vivre pour les femmes (oui à 83%), les sondeurs posent les questions suivantes:

– Pensez-vous que la société devrait aider les femmes à éviter le recours à l’IVG (oui à 60%)

– Pensez-vous que cela serait une bonne chose de mieux faire connaître à certaines femmes enceintes qui auront de lourdes difficultés personnelles à élever leur enfant, la possibilité de le confier à l’adoption dès sa naissances (oui à 67%)

– A ce jour le livret officiel d’informations remis aux femmes enceintes consultant en vue d’une IVG comporte uniquement des indications sur les démarches pour avorter. Une proposition a été faite pour modifier ce livret en y intégrant le détail des aides aux femmes enceintes et aux jeunes mères. Êtes-vous favorable à cette proposition (oui à 83%)

et… c’est tout.

Pas de question du type « pensez-vous que généraliser la contraception en permettant aux femmes de choisir leur moyen de contraception serait une bonne chose? ». Aucune information sur la position des femmes (l’échantillon est exclusivement féminin) sur la contraception.

Chouette. On établit un constat, mais on se désintéresse complètement de ce qui se passe en amont.

Bien sûr qu’il y a toujours « trop » d’avortements, donc trop de grossesses non désirées. Comment la proposition de lutter contre ce problème peut être de promouvoir l’adoption ou les aides aux mères en difficulté?

Une seule solution: la généralisation de la contraception, et surtout de la contraception sur mesure. La pilule n’est pas le seul moyen de contraception, et il ne convient pas à toutes les femmes.

Il y a encore du boulot!

Amnesty International frappe fort contre les violences faites aux femmes

4 Mar

Suite à la publication d’un rapport le 24 février 2010 intitulé « Lutte contre les violences faites aux femmes: la France doit mieux faire » Amnesty International lance une nouvelle campagne pour une meilleure prise en compte de ce fléau par les autorités publiques.

AI lance également (et conformément à son mode d’action) une pétition adressée à Michèle Alliot Marie apportant des recommandations dans le cadre de la discussion de la proposition de loi « renforçant a protection des victimes et la prévention et la répression des violences faites aux femmes ».

Il est demandé dans la pétition:

– que dans chaque commissariat et dans chaque unité de gendarmerie : un référent violences conjugales soit désigné et formé, les postes des professionnels (travailleur social, psychologue) soient pérennisés, une permanence d’association d’aide aux victimes soit installée;

– qu’à l’instar des procès verbaux de renseignement judiciaire, les mains courantes soient transmises systématiquement aux parquets et que le dépôt d’une main courante ou d’un procès verbal de renseignement judiciaire s’accompagne systématiquement d’une orientation vers les associations spécialisées;

– que des politiques pénales spécifiques soient mises en oeuvre pour lutter contre les violences faites aux femmes et que les parquets généraux soient incités à progresser vers l’harmonisation des politiques pénales sur tout le territoire;

– que les mesures nécessaires soient adoptées pour assurer la coordination de la politique nationale de lutte contre la traite des êtres humains en mettant en place une structure nationale de coordination.

Pour la signer, ça se passe là.

Insulte?

2 Mar

Hier, à la sortie du métro Stalingrad, un scooter roulant dans un piste cyclable et un cycliste à contre-sens se lancent des noms d’oiseaux à la tronche.

Le scooter balance: « espèce de pédé, va »

Je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire (jaune).  J’aurais dû le traiter de « sale straight » ou un truc comme ça.

Sans blagues, même pas une insulte!

M. de Boer en politique…

1 Mar

Une amie m’envoie un article du Monde qui traite de la liste de de Boer aux régionales en Ile de France. Le point central de son programme est la lutte contre l’avortement (qu’il compare délicatement au génocide au Rwanda) par la proposition d' »alternatives à l’avortement » dans les hôpitaux et la création de crèches dans les lycées et les universités. (Muahahahhahahahaah)

Outre le fait que je trouve risible ses propositions d’alternatives à l’avortement (on imagine bien, et on a déjà vu, toute la subtilité de ce type d’actions), je trouve franchement hallucinant le fait qu’il définisse sa démarche comme étant « politique et non confessionnelle », alors même qu’il annonce répondre à l’appel de Benoît XVI, invitant « les catholiques à s’engager en politique » pour promouvoir « les sujets non négociables à ses yeux : la famille et le respect de la vie ».

A contrario, à ses yeux une liste musulmane ne pourrait être que communautariste mais certainement pas à portée universaliste.

En parlant d’universalisme, je ne résiste pas à la tentation de mettre une citation de M. Boer himself:

« La France est une terre chrétienne. La laïcité, ce n’est pas l’absence de religion dans le débat public. Nous sommes certes l’émanation politique d’une pensée fondée sur des valeurs chrétiennes. Mais il ne s’agit pas pour nous de défendre une religion contre une autre ou d’appeler à une théocratie. Nous défendons le respect de l’homme. »

Le respect de lhomme, universalisme?

Sans Blagues!