Peur de rien

8 Nov

La Grande-Bretagne a décidé de saisir le taureau par les cornes et de porter un grand coup contre cette société flemmarde et passive, attendant les allocations publiques oisivement avachie dans son canapé.

Heureusement, le pragmatisme anglais peut et va lutter contre cette société de la décadence, avec un remède révolutionnaire: l’esclavagisme le travail gratuit.

Tous les chômeurs devront s’acquitter de 30 heures de bénévolat par semaine pendant 4 semaines afin de pouvoir continuer à toucher le chômage.

Le BIT définit une personne au chômage à partir de trois conditions : elle est sans travail, elle est disponible pour travailler et elle recherche effectivement du travail (BIT, 1982).

Moi, faut juste qu’on m’explique comment on peut chercher efficacement du travail en se tapant 30heures hebdomadaires de bénévolat consacrées au balayage des lieux publics.

Ça doit être ce qu’on appelle le « British humor »

Sans blagues…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :