entreprise, parentalité et sexisme

23 Nov

Ca papote avec les collègues autour de la machine à café. L’un dit qu’il est fatigué,  je rétorque que pour ma part, il faudrait supprimer le lundi et la conversation dévie sur la semaine des 4 jours, puis sur le fait d’être aux 4/5.

Dans ma boîte, seules des femmes sont aux 4/5. Le mec avec qui je parle me dit qu’il voit bien que c’est utile, rapport à la logistique à mettre en place quand on a des enfants et me cite en exemple sa femme qui s’est mis au 4/5 pour garder les enfants le mercredi.

Une autre collègue fait remarquer qu’il est dommage que les hommes ne s’y mettent pas également et le premier répond qu’il ne voit pas cette pratique être acceptée par les entreprises, direction comme collègues.

Je me souviens alors de l’anecdote d’une nana, cheffe de service, qui voit arriver un des hommes de son service lui demander la possibilité de passer aux 4/5, dans le but de garder ses enfants. Elle accepte, mais quelques jours plus tard, il revient la voir pour lui dire qu’il ne fera pas la demande car il le vivrait trop mal vis-à-vis de ses collègues.

Une autre anecdote m’a été racontée par une femme qui bosse en entreprise et dont l’un des collègues est passé au 4/5, une fois de plus pour raisons familiales. Elle explique que l’organisation d’entreprise en a été modifiée, puisque pour chaque demande de réunion, quelqu’un demandait à ce qu’elle n’ait pas lieu le mercredi car Untel n’était pas là, alors que personne ne s’offusquait avant ça de placer une réunion un jour où une femme n’était pas présente.

Il est fondamental que les hommes revendique leur droit à  la parentalité et que les entreprises mettent en place des mécanismes permettant à tous ceux qui le souhaitent, homme comme femme, d’aller chercher leurs enfants à l’école ou de passer aux 4/5. C’est un levier fondamental pour le rééquilibrage entre les salaires des hommes et des femmes mais aussi de l’évolution de leur carrière professionnelle.

A noter que les différences salariales sont une composantes fortes du fait que les femmes sacrifient leur carrière pour les enfants. Ca tombe bien, la loi de 2006 sur l’égalité professionnelle stipule que les inégalités salariales auront disparu au 31/12/2010.

Réjouissons-nous; plus que quelques semaines à attendre!

Publicités

2 Réponses to “entreprise, parentalité et sexisme”

  1. remi novembre 25, 2010 à 10:40 #

    on peut aussi tous passer au 32h / semaine de 4 jours. comme ça le problème est résolu!

  2. nouch novembre 29, 2010 à 9:07 #

    En effet, on peut 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :